Nous rachetons votre crédit immobilier,
Vous économisez de l’argent !

Contact

Un seul numéro 01 47 38 30 07 Du lundi au vendredi : 9H - 19H

Loi Macron, une nouvelle donne pour changer de banque

Le 02 / 03 / 2017 | par D. Souchon

Depuis le lundi 6 février 2017, la procédure pour changer de banque est simplifiée.

Avant cette loi, changer de banque évoquait pour une majorité des personnes des démarches administratives longues et compliquées : Envoi d’un nouveau relevé bancaire aux établissements avec lesquels des opérations étaient effectuées, lister les différents virements et prélèvements de compte…

La porte ouverte au changement 

L'idée de cette loi est de favoriser la concurrence, car actuellement, 42 % de Français en n’ont jamais changé, à cause des démarches trop complexes, malgré des frais bancaires qui n'en finissent plus de grimper.

Dorénavant, lorsqu’un client voudra changer d’établissement, la banque se chargera de toutes les formalités, le tout de manière automatisée et dans des délais bien précis. Ces transferts établis « automatiquement » concerne uniquement les comptes de dépôt d'un particulier. Au niveau des produits d'épargne, le transfert ne sera pas pris en charge par la banque d’arrivée.

Des démarches simplifiées  

Concrètement, cette mesure donne la possibilité au client de se décharger intégralement des démarches liées à un changement de domiciliation bancaire. Le fait de donner mandat à sa nouvelle banque pour réaliser les démarches à sa place, cela évite au client de contacter toutes les personnes et entreprises avec qui sont mis en place des opérations bancaires.

Ainsi, grâce au RIB et mandat transmis, la nouvelle banque informe les différents acteurs de votre vie quotidienne (opérateur internet / fournisseur d’énergie).

Ces démarches que le client n’a plus à faire, ne signifie pas que celles-ci se feront de façon plus fluides.

En effet, dans un premier temps les deux banques devront communiquer entre elles afin que la nouvelle banque ait connaissance de la totalité des prélèvements et virements automatiques mis en place. Elle devra également contacter chacun des émetteurs de virements et prélèvements récurrents.

Un processus censé se dérouler en 22 jours.

C’est donc la fin de la corvée grâce au mandat de mobilité, les particuliers pourront sans complexe demander à l’établissement financier qu’il souhaite rejoindre de se charger de toutes les démarches

Contactez-nous